Bonjoue Iara et Julia, racontez-nous un peu votre histoire et celle de votre studio, Iaia Ioio.

Julia: Nous sommes Iara Principe et Julia Gauvin, deux copines franco-brésiliennes.  L’aventure de Iaia Ioio a commencé lorsque Iara, qui est designer, m’a contacté en me proposant de l’aider avec un projet. Elle voulait un coup de main pour la partie marketing et stratégie client. J’ai toujours admiré son travail, et du coup, je n’ai pas hésité une seconde, et je me suis lancée. À partir de ce moment, on est devenues partners in crime! Avec mon expérience et son univers graphique, on a pu trouver une complémentarité qui est la base de notre studio.

Justementquels sont vos parcours respectifs ?

Iara: J’ai 31 ans et je suis directrice artistique. J’ai toujours été manuelle et intéressée par les arts plastiques, mais c’est seulement en arrivant à Paris que j’ai pu réaliser mon rêve et reprendre des études en communication visuelle et en design graphique. J’ai eu la chance de faire un stage dans une des plus grandes agences d’Italie. J’y ai découvert ma vraie passion – l’identité visuelle – et l’envie de travailler dans une structure plus petite, pour être proche des clients et leur proposer un style graphique libre et artistique. Cela fait maintenant quelques années que je suis en freelance, et un an que je suis associée à Julia pour Iaia Ioio Studio.

Julia: J’ai 32 ans et je suis responsable marketing et clientèle pour Iaia Ioio. J’ai un diplôme en communication et publicité, et un master en marketing client. Avant de m’associer à Iara, j’ai travaillé entre autres dans le divertissement mobile et pour une agence. Même si je ne touche pas directement au design, je me sens partie intégrante du processus de création. Mon rôle est de comprendre les envies des clients, ce qui est crucial  pour développer un concept.

A quoi ressemble une journée type en votre compagnie?

Julia: Nos journées commencent avec un brainstorming sur les projets en cours et ceux à venir. Nous échangeons nos idées autour d’un thé et de sablés! Ensuite, Iara fait des recherches graphiques. Nous avons un dossier partagé dans lequel nous mettons toutes les inspirations que nous avons trouvées en ligne. Tout au long des projets, nous discutons de nos ressentis et du retour des clients, jusqu’au résultat final.

Quels sont vos outils indispensables? 

Iara: Le crayon et la peinture bien sûr, mais aussi les logiciels comme Illustrator. Les deux sont indispensables!

Comment gérez-vous l’aspect administratif et financier de votre activité? 

Julia: J’ai le statut d’autoentrepreneur, et Iara est freelance à la Maison des Artistes. Aujourd’hui, nous nous occupons de tout. Nous avons envie de réussir, et nous sommes déterminées pour y arriver. Nous avons de la chance de pouvoir compter sur nos familles et amis respectifs. Ils sont toujours là pour nous donner leur avis ou nous conseiller.

 Recherchez-vous des collaborateurs, et si oui, lesquels?

Iara: Nous avons un open space de plus ou moins 35m², avec 4 bureaux disponibles à Oberkampf. Nous sommes actuellement à la recherche de résidents, qui loueraient ces espaces au mois. Il y a aussi une salle de détente/réunion qui peut être utilisée selon les disponibilités et une cuisine toute équipé. Ecrivez-nous coworking@iaiaioio.com si vous êtes intéressé(e)!

Avez-vous des projets en cours ou à venir dont vous aimeriez parler?

Julia: Un projet nous tient particulièrement à coeur, c’est celui réalisé en collaboration avec le concept store Sept Cinq. Nous avons imaginé deux collections capsules de papeterie, sur des thèmes estivaux, et nous avons vraiment pu laissé libre cours à notre imagination et créer quelque chose qui nous ressemble.

 Un conseil à donner à des personnes qui voudraient se lancer comme vous?

Iara: Créez votre propre style, même si c’est normal d’être très influencé par d’autres artistes. Ayez toujours envie d’apprendre et de transformer ça en quelque chose de plaisant. Et enfin, soyez déterminé(e), c’est très important! N’ayez pas peur d’aller vers les gens et de leur montrer qui vous êtes.