Pour sa 3e édition parisienne, le festival indépendant Pèlerinage en décalage fait sont grand come-back à la Bellevilloise et réunit une fois de plus artistes israéliens et palestiniens de tous horizons le temps d’un weekend. Le samedi 11 et dimanche 12 juin, vous pourrez assister et participer à cet événement hors du commun, toujours plus libre et audacieux, dont la programmation a cette année été repartie sur 3 étages et espaces : ateliers, expositions, concerts acoustiques et DJ sets au Forum; projections au Loft; et enfin, concerts au Club.

Le programme de cette année est principalement axé sur la situation identitaire complexe des jeunes arabes israéliens, avec notammentle film Oriented sur la communauté gay palestinienne d’Israël. L’activiste Khader Abu Seif, acteur du film, et le producteur, seront présents.

 

Les femmes fortes seront également mises à l’honneur, avec la projection inédite du film Speed Sisters (qui présente la passion de cinq jeunes palestiniennes pour la Formule 1), et celle du court métrage Ave Maria, nominé aux oscars. Le réalisateur, Basil Khalil, et l’actrice principale, Huda El Imam, assisteront à la projection.

En plus des expositions (dont celle d’une journaliste de Haaretz), le public sera invité à participer à de nombreux ateliers interactifs, dont un de danse avec une danseuse de Ramallah, un de musique avec le groupe Electric Désert, et un de langue. Un espace ‘d’expression décalée’ permettra aux participants de piocher des phrases et d’en faire des collages en lien avec celles-ci.

 

 

Un tribunal des générations futures sera aussi organisé en partenariat avec le magazine Usbek & Rica, autour du thème ‘faut-il quitter la terre sainte?’. Comme chaque année aussi, des concerts et des djs sets auront lieu le soir, en plus de la désormais traditionnelle soirée Tzigane le samedi.